GOLDEN GIRL, QUAND LES ATTENTES PARENTALES SONT TROP FORTES

Une adolescente passionnée de danse urbaine et un père plutôt orientée mannequinat qui pousse sa fille dans une voie qu’elle n’a pas choisie : la réalisatrice Chiara Fleischhacker nous brosse le tableau d’une relation parent-enfant qui se distend. 
Ce joli court nous montre à quel point cela peut être oppressant pour un enfant.
 
Les scénaristes nous font notamment assister à un défilé de haute couture au cours duquel la jeune fille défile sous l’objectif de son père. 
Grâce à des plans serrés, on ressent clairement l’oppression qu’elle subit.
 
Tout au long du court, on découvre comment la jeune fille tente de se libérer de cette pression familiale pour suivre son coeur et aller au bout de sa passion qu’est la danse urbaine.
 
Les images sont très belles, la réalisation est bien faite. 
On navigue entre la fiction et la performance artistique.

Voir le film (payant)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.